• Aubépine japonaise

    La pêche du jour est un tissu japonais trouvé chez Inès Patchwork (37 rue Saint Ambroise à Paris). D'après ce que j'ai compris, il est censé avoir été tissé et teint de manière traditionnelle au Japon. C'est en fait un jacquard au tissage lâche et aux fibres de diamètre inégal, qui a un toucher proche du lin.
    Le tragique de la situation était que j'étais déjà passée plusieurs fois devant cette boutique sans jamais calculer qu'on y vendait cette denrée précieuse entre toutes : le tissu. Ici majoritairement du coton imprimé comme on s'en doute, et pour tous les goûts, du flashy-criard au plus discret. Comme la sélection de motifs est beaucoup plus large que dans les magasins de tissus généralistes, beaucoup m'ont plu, mais c'est celui-ci qui m'a le plus intriguée ce qui fait j'en ai demandé 3 mètres.

    Aubépine


    La folie de la dépense m'étant montée à la tête, je me suis laissée porter, sans volonté (oulah, trop d'accordéonistes dans le métro !) jusque chez Brin de cousette où j'ai moi-même abusé de cette langueur de bain chaud pour verser une Aubépine dans le panier. Oui, parce que les patron indés (enfin ceux qui sont déjà imprimés), c'est un peu la balnéothérapie de la couturière. On y laisse à chaque fois un petit morceau de soi (le même jour j'en ai donc acheté un de chez Victory et un de chez Colette, total : près de 50 euros les 3 patrons. Remballe ton abonnement à burda, auto-papa Noël !), mais qu'il est relaxant de se laisser porter par des explications suffisamment développées où l'on est sûr de ne pas devoir deviner la moitié de la marche à suivre en lisant entre les lignes !

    Aubépine

    Aubépine
    Oh, une photo floue ...

    Aubépine

    Énumérons maintenant les quelques modifications apportées :
    1 - Corsage allongé d'1cm (je suis une demi-grande. Mais vous avez le droit de dire que c'est parce que j'ai les seins qui tombent, car médire fait partie des joies du blogging, et qui voudrait priver un honnête passant de ce réconfort bien légitime en cette veille de Noël ?), et pinces réduites d'1cm (mon bonnet B flottait un peu dans la Bleuet). Comme je n'avais pas calculé qu'un article sur l'adaptation poitrine avait été publié, j'étais allée me renseigner chez Colette-en-face, fait mon SBA, rogné 0.5cm sous la poitrine, ce qui s'est avéré après coup être la démarche conseillée par Éléonore.
    2 - Manches allongées de 7cm pour pouvoir faire un revers et un petit volant après l'élastique.
    3 - Jupe ratiboisée sur les côtés. Comme le grand évasement de la jupe ne m'inspirait qu'à moitié, et que j'aimais bien le tombé de la jupe faite à la robe d'inspiration empire de cet été, j'ai coupé la poire en deux en retirant 8cm en bas des côtés.
    4 - Et enfin la jupe a été allongée de 10cm et 3 plis religieuses de mêmes dimensions ajoutés. Comme le tracé n'était plus que légèrement courbe et le coton très coopératif, ça s'est bien passé. Photos faisant foi, c'était une très bonne idée.

    Aubépine

    Un heureux évènement...
    S'est produit il y a deux heures : j'ai mangé une excellente langue de bœuf. Elle aime déjà la musique !

    Dernier détail, elle est en 38, qui est un chouïa plus petit que ma vraie taille.

    Et vous avez vu ?
    Nan, me dites pas que vous avez pas vu.

    Aubépine

    Oui, il y a des plis religieuses sur le lien. J'en ai chié comme jamais pour le retourner et ensuite le faire passer dans la coulisse. Certains font du yoga, d'autres de la couture :)

    Aubépine

    Petit incident de parcours lié au tissé lâche de l'étoffe... on découd et on recommence.

    Pour la doublure, je me suis rabattue sur un coton de couleur adéquate chez sacrés coupons, mais j'aurais du me rendre compte sur place qu'il n'était pas assez fin pour cette mission. Il est rêche et fait d'affreux "frrrt, frrtt" à chaque mouvement. Je n'étais donc pas emballée par cette doublure, ou plutôt si, car j'avais l'impression de jouer le rôle du gros paquet cadeau dans la pièce de fin d'année. J'ai eu rapidement une telle envie de lui balancer un litre de Soupline sur la gueule tandis que je manipulais cette robe empesée pour faire les manches, que j'ai tout laissé jusqu'au lendemain, où, façon Barbe Bleue, j'ai saisi par les cheveux une mignonnette robe empire h&m à la peau douce du sac à recyclables pour la traîner sur le billot. "Ah-ah, j'ai rugi, tu veux jouer la maligne avec tes 4 plis plats devant-derrière, je vais t'en donner du pli plat moi, coquine !" Et hop, mariage forcé.

    Aubépine

    Feue la robe empire h&m

    Aubépine

     

    Ce qui me plaît un peu moins dans le modèle ce n'est pas le volume autour du bide, ça je m'en fiche, ce sont plutôt les épaules rondes et le décolleté un peu trop modeste sur les épaules (même si un grand décolleté n'est pas pas facile à réchauffer l'hiver). Et heureusement que j'ai diminué la largeur de la jupe car je crois que je n'aurais pas supporté plus de volume. Je regrette un peu de ne pas avoir tenté de la faire très longue, puisque c'était un peu le désir de départ, pour voir ce que ça donnait avec le tablier empire. Mais là aussi, comme pour l'échancrure du décolleté, mieux vaut un peu de réalisme si on compte vraiment porter l'habit.

    Aubépine

    **********

    Aubépine

    Les cimetières de Paris vous souhaitent un joyeux Noël !


  • Commentaires

    1
    Samedi 21 Décembre 2013 à 20:57
    Saki

    Chouette chouette chouette, cette couleur va très bien à ton aubépine. Et toutes mes félicitations pour l'heureux événement culinaire évidemment. 

    2
    patricia
    Samedi 21 Décembre 2013 à 21:39
    patricia

    Bonsoir,


    magnifique !!! 


    est-ce qu'il serai possible d'avoir plus de précisions sur les modifications des côtés ? ( as-tu simplement enlevé les 8 cm et retracé la ligne ... ?)


    en tout cas bravo !!!


    cordialement


    patricia

    3
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 10:34

    @Saki : et tu aurais vu les autres couleurs proposées, toutes avec ce petit quelque chose de givré... je me serais bien endettée pour 10 ans !

    @patricia: j'ai un peu atténué la courbure du haut et du bas, en abaissant l'angle côté/haut d'1cm (le bas du côté est donc également abaissé d'1cm pour garder une longueur identique sur le côté.) Tu projettes de faire ce modèle ?

    4
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 19:50
    Sabine
    Bien jolie ton aubépine dans ce tissu, et merci pour l'adresse, il faut que j'aille y faire un tour dès que possible :-)
    5
    Lundi 23 Décembre 2013 à 08:22
    Roze mousse
    Aubépine n'est pas un modèle qui me tente mais je me suis bien marrée à lire ton article.
    je m'en vais découvrir le reste de ton blog...
    6
    Lundi 23 Décembre 2013 à 16:49
    Lili

    Elle est vraiment magnifique! J'adore! Et je ne parle même pas du ton de ton article! Je découvre ton blog et vais sans doute y passer quelques heures!

    7
    Lundi 23 Décembre 2013 à 18:16
    Maritrez

    Tu fais bien de parler de tes seins, j'avais pas pensé à regarder s'ils tombaient, je pense jamais à ça, j'ai bien regardé donc, et j'ai rien vu tomber, alors c'est sans doute vraie que tu es une fausse petite.

    La robe est pas mal, mais méfie-toi de la langue de boeuf, ça bavarde et ça fait rumeur.

    Je pense que tu as raison pour la longueur, ça aurait pu donner une 'obe d'inc'oyable...

    8
    Lundi 23 Décembre 2013 à 18:52

    @ Roze mousse & Lili : très bien :) , mais n'oubliez pas d'éteindre la lumière en partant !

    @ Maritrez : Je lui ai appris "Oh douce nuit, oh sein-te nuit" à cette langue de boeuf (la râpeuse me l'a fait façon "La Rumeur"), mais elle m'a quitté avant d'avoir eu le temps de la pratiquer en canon. Dommage que je fasse un Noël de pauvre cette année, je l'aurais bien tenté avec 3 homards et 2 langoustines.

    9
    Maritrez
    Lundi 23 Décembre 2013 à 18:55

    La langue de boeuf est ingrate.

    Et parfois sournoise.

    10
    Mardi 4 Février 2014 à 16:46
    Isabelle

    Oh my goodness! Je découvre cet article (et par la même occasion ton blog) via le blog de Deer and Doe, et quel vent de fraîcheur !

     

    Les plis religieuse sur les liens, c'est vraiment le nec plus ultra.

    11
    Mardi 4 Février 2014 à 21:36

    Oui, et puis c'est moins cher qu'une planche de fakir !

    12
    Mardi 4 Février 2014 à 21:45
    Isabelle

    Certes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :